QUEL EST VOTRE TYPE DE PERSONNALITÉ SELON LA PSYCHOLOGIE BOUDDHISTE ?

QUEL EST VOTRE TYPE DE PERSONNALITÉ SELON LA PSYCHOLOGIE BOUDDHISTE ?

Selon la psychologie bouddhiste, les schémas malsains de note personnalité peuvent être reconnus et transformés en une expression saine de notre tempérament naturel.

Et pour cela encore faut-il reconnaître comment vous fonctionnez.

Avoir conscience de votre type de personnalité , sans oublier, évidemment, que vous n’êtes pas à mettre dans des cases et que cela ne définit pas qui vous êtes…ceux sont des tendances….

L’Occident a produit des dizaines de descriptions de personnalité Freud, Reich, Jung, Erickson… Bien d’autres proposent des théories pour rendre compte du développement de la personnalité, du tempérament et du style cognitif. 

Chaque théorie souligne différents aspects de la personnalité : structures du désir, relations au pouvoir et à l’autorité, degrés d’autonomie ou modes de pensées.

Chacune éclaircit un aspect du développement humain et ouvre une nouvelle voie pour une intervention thérapeutique.

Au sein du BOUDDHISME, les systèmes de personnalités ont fleuris. Nous vous proposons  ici les 3 TYPES FONDAMENTAUX qui suffisent pour éclairer l’ensemble du processus de transformation.

TROUVER SON TYPE DE PERSONNALITÉ

Imaginez qu’une amie proche vous demande de venir visiter la maison qu’elle vient d’acheter et  son tout nouvel ameublement. Elle vous accueille, vous entrez : 

  • Vous avez tendance en premier à voir ce qui vous plaît, les couleurs, le tableau, le tapis marocain, la lampe chinée. Vous prenez le temps pour découvrir  ce que vous aimez, vous imaginez comment vous pourriez embellir la pièce en arrageant ce qui ne va pas à votre gôut.
  • Vous remarquez tout de suite, les problèmes évidents : la cuisine trop petite, le manque de vue dégagée, la promiscuité avec le voisin d’en face. Vous visitez assez rapidement et vous vous demandez comment elle va faire  dans cette nouvelle maison, avec ces paramètres que vous avez relevé.
  • Vous arrivez en retard  avec peut-être le sentiment d’être débordé, heureux de retrouver  votre amie mais pas du tout concerné par sa nouvelle maison. Vous jetez un rapide coup d’oeil , vous félicitez votre amie mais ne savez pas trop quoi rajouter. La vérité c’est que vous êtes un peu distrait et pensez à autre chose.

LEQUEL DES CES 3 SCÉNARIOS CORRESPOND LE PLUS A VOTRE STYLE ?

Poursuivons…..

Supposez qu’au cours de cette rencontre votre amie vous relate une remarque désobligeante faite par un ami commun, qui a critiqué le travail de l’organisation à but non lucratif dans laquelle vous êtes employées. Quelle est votre façon la plus naturelle de réagir ?

  • Vous essayez de tempérer les choses et les considérez sous un angle plutôt bienveillant ? 
  • Vous sentez que cela est injuste et faux. Vous êtes remonté et en conflit avec ce point de vue ?
  • Vous ignorez ce point de vue et vous allez de l’avant en constatant ce qui se passe après ?

Imaginez que votre amie vous parle avec enthoussiasme d’un nouvel enseignement spirituel qu’elle vient de suivre. Elle vous  en répète les paroles  et perspectives comme si il s’agissait de ce qu’il y a de mieux sur terre.

  • En l’écoutant, vous êtes inspirée par son enthousisame et profitez des pépites de vérité que ces mots contiennent ?
  • Vous vous sentez septique par son enthousisme et considérez ces enseignements avec un esprit un peu critique, de toute façon vous avez déjà lu , vu cela quelque part, voire c’était mieux.
  • Vous trouvez que sa desciption est source de confusion, parce que vous n’êtes pas sûre que cette nouvelle approche va pouvoir coller avec votre propre spiritualité ou qu’elle correspond aux autres choses auxquelles croit votre amie ?

QUELLE EST VOTRE RÉACTION LA PLUS PROBABLE
?

CES TROIS SCÉNARIOS illustrent les SCHEMAS COURANTS des 3 TEMPÉRAMENTS FONDAMENTAUX

1/ le tempérament d’appropriation

2/ le tempérament d’aversion

3/ le tempérament d’illusion

Evidemment, la psychologie bouddhiste nous rappelle que nous sommes porteurs d’une dose de chacun de ces tempéraments, mais souvent un schéma prédomine alors que nous évoluons dans le monde. 

LE TEMPÉRAMENT D’APPROPRIATION

Ce tempérament que l’on peut qualifier aussi d’AVIDITÉ se construit autour du DÉSIR. 

Il est ressenti comme un sentiment d’être en demande, de vouloir toujours plus et d’être porté par l’addiction.

En toutes circonstances, il s’accroche au confort et évite les désaccords. 

Il désire l’accomplissement à travers les plaisirs, découvrant ce qu’il aime dans le monde des sens. Aimant bien au départ, il peut vite passer au désir insatiable, à la passion et à la sensualité. 

Les racines de ce type de personnalité engendrent des états secondaires de vanité, d’avarice, d’obstination, d’orgueil, d’égocentrisme, de jalousie, de tromperie et de dépendance. 

Ce tempérament est associé à un équilibre entre les éléments terre, air, feu et eau.

Chaque tempérament a aussi un TYPE PHYSIQUE  qui le distingue. Les enseignements traditionnels affirment que ceux qui ont un tempérament d’appropriation marchent avec grâce, d’un pas élégant et vif ; ils ont l’air confiant et calme. Ils aiment dormir confortablement , se réveillent lentement, s’étirent, se détendent et mangent sans précipitation, choisissant une nourriture riche et douce au goût. 

Dans la vie moderne, les personnes ayant ce tempérament conduisent leur voiture avec une attention détendue et calme, et évoluent avec grâce dans le trafic. Quand ces personnes entrent dans une pièce, elles y voient tout ce qui est agréable et s’attardent dessus. Elles quittent les situations les plus plaisantes lentement et avec regret. Quand elles font de nouvelles rencontres, elles amplifient les qualités insignifiantes et minimisent les vrais défauts et dans les conversations , elles évitent les conflits, recherchent l’harmonie, quitte à manquer de sincérité.

LE TEMPÉRAMENT D’AVERSION

Il se construit autour du  JUGEMENT et du REJET DE L’EXPÉRIENCE.

Il est doué d’une qualité de mécontentement qui voit facilement des fautes et , pour lui, il y a partout des choses qui ne vont pas. C’est un tempérament critique, vite mécontent, querelleur et méprisant beaucoup de choses. Sa qualité d’aversion peut donner naissance à des états  de colère, de vindicte, d’arrogance, de haine, de cruauté, d’agressivité et de lutte pour avoir le contrôle. Il y a de la pingrerie et de la rigidité dans ce tempérament qui est associé aux éléments feu et vent.

Traditionnellement, ce tempérament correspond à des individus qui marchent vite, d’un pas ferme. Son allure est rigide, la personne se meut avec raideur et de manière saccadée, tendue et contractée. L’individu est décrit comme quelqu’un qui se couche à la hâte, dort la mine renfrognée et se réveille rapidement comme s’il s’était ennuyé. Sa nourriture est âpre et aigre, il mange avec précipitation sans y prendre goût. Il est pourtant mécontent et contrarié lorsque son repas n’est pas bon. Ils conduisent plutôt de manière stressée, cramponnés à leur volant, elles avancent par à coups au milieu de la circulation, facilement agacées par les autres conducteurs.  Quand elle entre dans une pièce, elle remarque ce qui ne va pas, se focalise sur les inconvénients, s’arrêtant sur la moindre chose légèrement déplaisante, repérant les défauts anodins et négligeant les qualités réelles. Ou bien elle n’y prête qu’une faible attention, donnant l’impression d’être fatiguée ou de s’ennuyer. Elle s’en va en vitesse, comme pressée de partir.

LE TEMPÉRAMENT D’ILLUSION

Ce tempérament confus, dans l’illusion, se construit autour de l’INCERTITUDE et du DÉSORDRE. Les gens de ce type de tempérament éprouvent le sentiment de ne pas vraiment savoir quoi faire ni comment être en lien avec le monde. Ils cherchent à s’établir dans le bien-être en ignorant ce qui se passe ou en s’abandonnant à l’apathie et à l’inaction. 

Ce tempérament engendre la perplexité, l’inquiétude, le doute, la négligence, la dispersion des pensées, l’anxiété, l’agitation. Il peut aussi facilement donner l’impression d’ivresse. Il est associé à la lourdeur de la terre et au mouvement de l’eau.

Leur corps est malhabile, la démarche hésitante et perplexe, ils agissent en tout sens et de manière désordonnée. Ils dorment largement affalé sur leur lit ou à plat ventre et se réveille en faisant «  hein ? » . Ils choisissent leur nourriture au hasard, ne sachant pas ce qu’ils veulent et mangent salement en faisant tomber des morceaux, l’esprit ailleurs.  Ils sont des conducteurs inattentifs, zigzaguant sur la route et perdus dans la circulation. 

Quand ils entrent dans une pièce, ils se sentent confus, ne sachant que faire ni comment ils doivent agir. Ils n’ habitent pas leur corps et ne se connaissent pas eux-mêmes.

Dans les conversations, ils copient ce que les autres font : si tout le monde fait des louanges, ils font des louanges. Si chacun critique, ils se joignent aux critiques. En général, ce sont des personnes inconsistantes et un peu perdues. 

2018-09-07T09:15:12+00:00