LES QUATRES ACCORDS TOLTEQUES, LA VOIE DE LA LIBERTÉ PERSONNELLE de Miguel RUIZ

Les QUATRES ACCORDS TOLTEQUES, LA VOIE DE LA LIBERTÉ PERSONNELLE de Miguel RUIZ

Le titre original de cet ouvrage est The Four Agreements. Ce petit livre par sa taille est grand par son contenu. Il a été révélé au grand public grâce à  Oprah Winfrey, l’une des femmes influentes des USA. C’est en 2000 qu’elle en parle dans son talk-show et « BOUM », le succès pour Miguel Ruiz fulgurant.

Ce que j’aime dans cet ouvrage, c’est la simplicité des principes divulgués et leurs applications dans la vie de tous les jours. Et c’est aussi la corrélation avec  cet état d’être que nous développons en méditant.

L’AUTEUR : MIGUEL RUIZ

Ceux d’entre vous qui ont déjà lu l’ouvrage «  LES QUATRES ACCORDS TOLTEQUES  n’ont peut-être pas eu l’occasion de faire le lien entre les principes divulgués dans cet ouvvrage et l’état d’être que révèle la MÉDITATION.

Et vous, qui ne l’avez pas encore lu, serez empli de gratitude que cet ouvrage soit sur votre chemin de l’éveil.

Peut-être ne connaissez-vous pas l’étonnant  parcours de Miguel RUIZ. 

Issu d’une famille de guérisseurs, Miguel est né en 1952 au Mexique.

Il devient neurochirurgien. Et ce qui a radiclament transformé sa vie c’est son expérience de la  NDE en 1970, (near death experience, « expérience de mort imminente »). Grâce à cette expérience, il se tourne vers les savoir ancestraux des toltèques ( ses origines)  et devient chaman.  Depuis il transmet cette sagesse à ceux qui veulent l’entendre.

En 2002, après des années de transimission, il est victime d’una attaque cardiaque et aujourd’hui , c’est son fils qui poursuit ce chemin de la sagesse. 

LES QUATRES ACCORS TOLTEQUES est un LIVRE RÉVÉLANT, facile à lire, riche d’enseignement.

DE QUI S’AGIT-IL ?

Miguel Ruiz propose de passer avec soi quatre accords qui permettent de s’extraire de nos croyances limitatives qui distordent la réalité et nous maintiennent dans la souffrance.

Notre image de nous-même et celle que nous avons du monde est faussée à cause de nos conditionnements culturels et éducatifs (ce qu’ on nous a enseigneé comme étant, bon ou mauvais, juste ou faux,  beau ou laid), nos  projections personnelles (« Je dois être sage», « Je dois réussir » «  je dois prendre ma place »…), Ces idées ou principes sont aussi ceux de la thérapie cognitive. Celle-ci met en lumière nos ENFER-mements  au quotidien, nos difficultés issues de notre identification exagérée, de nos généralisations inconscientes…des pièges de l’égo.

Ces idées ne sont pas nouvelles, certes, et elles montrent combien le chemin du DÉPOUILLEMENT et de l’lNTROSPECTION engagé grâce à la MÉDITATION est la voie de la SAGESSE, du mieux vivre avec soi même et avec les autres.

POURQUOI CE LIVRE CONNAIT, encore aujourd’hui, UN TEL SUCCES ?

Miguel Ruiz explique avec simplicité les 4 accords et grâce à des cas concrets , chacun de nous peut  appliquer ces principes. 

De plus, l’auteur suggère sans jamais être donneur de leçon et laisse entrevoir que tout le monde peut faire le choix d’appliquer facilement ou pas ces principes

 

LES QUATRES PRINCIPES DES ACCORDS

*****QUE TA PAROLE SOIT TOUJOURS IMPECCABLE

« PARLER AVEC INTEGRITE, N’UTILISEZ PAS LA PAROLE CONTRE VOUS OU LES AUTRES. » 

Miguel Ruiz rappelle que la parole a des répercussions sur soi et sur les autres. Elle peut être néfaste ou bénéfique. Qui d’entre vous ne se souvient pas d’une parole blessante qu’il a reçu enfant et qu’il laisse encore résonner aujourd’hui dans sa vie  ?

-«  t’es bon à rien » -« Arrête de manger, tu ne vois pas que tu es trop gros » – «  t’es vraiment une timide ! », etc !

Selon le chaman Miguel Ruiz avoir une parole impeccable commence par  avoir des mots bienveillants pour soi même. 

COMMENT FAIRE POUR  ACQUERIR CETTE PAROLE IMPECCABLE ? 

La clé, c’est l’attention à votre DISCOURS INTÉRIEUR. Ca vous rappelle certaines de nos méditations ? 

Les critiques et les jugements que nous avons sur nous même puis  sur les autres et toutes nos  paroles négatives vous affligent.. Alors, accueillir, observer, ressentir nous permet de parler de manière authentique, en honorant le vivant, sans nous blesser nous-même, sans heurter les autres, en nourrissant la relation avec nous même et aux autres.

*****N’EN FAITES JAMAIS UNE AFFAIRE PERSONNELLE : 

« CE QUE LES AUTRES DISENT ET FONT N’EST JAMAIS QU’UNE PROJECTION DE LEUR PROPRE REALITE.COMPRENDRE CELA PERMET A CHACUN DE NE PLUS SE POSITIONNER EN TANT QUE VICTIME « 

Les paroles et les actes issus des croyances et des besoins de l’autre sont l’affaire de l’autre. Peu importe que l’autre vous trouve génial ou nul, cela relève de son jugement subjectif. Et cela ne définit en rien qui vous êtes.

Il en est de même avec ce qui se passe dans votre vie, tout ne relève  pas de votre ressort. Désolé, vous n’avez pas tous les pouvoirs !

Là encore, la MÉDITATION nous amène à ce détachement de l’égo. Notre ego a tendance à croire qu’il est le ‘« centre du monde » et que tout est ramené à lui, parle de lui….alors oui, il se sent souvent blessé et se met alors en réaction !

COMMENT FAIRE POUR NE PAS PRENDRE tout pour  SOI ?

Il s’agit encore et toujours d’observer. Prendre pour  soi ce qui appartient à l’autre déclenche souvent de la peur, de la colère ou de la tristesse, et une réaction de défense. Alors quand vous laissez à l’autre la responsabilité de sa parole ou de ses actes, vous vous dégager  de la position de victime. 

Facile à dire, pourriez-vous dire….oui mais la MÉDITATION vous permet d’installer ce temps de l’ÊTRE pour accueillir chaque instant ce qui s’exprime, en toute bienveillance.

*****NE FAITES AUCUNE SUPPOSITION

« AYEZ LE COURAGE DE POSER DES QUESTIONS POUR VOUS ASSURER QUE VOUS AVEZ COMPRIS L’AUTRE. AYEZ LE COURAGE D’EXPRIMER VOS DÉSIRS POUR SATISFAIRE VOS BESOINS. COMMUNIQUEZ CLAIREMENT AVEC LES AUTRES POUR ÉVITER LES NON -DITS, LES MALENTENDUS qui causent TRISTESSE et DRAMES. »

Nous sommes tous atteints  (si ! si !) par la distorsion qu’engendrent les suppositions. Et le pire, c’est que nous pouvons croire que untel ne nous aime pas parce qu’il ne nous dit pas bonjour. 

Miguel Ruiz parle de  « poison émotionnel ». Oui, vous aussi avez, peut-être, constaté que nos suppositions  nous polluent  l’esprit et le corps. Pour s’en libérer, il propose d’apprendre à communiquer en exprimant ses doutes, en utilisant la reformulaiton, en n’ayant pas peur de montrer aux autres que  oui, nous interprétons … Et cela demande du courage…

C’est a aussi ce que nous apprenons en méditant : à developper notre humilité, à oser montrer notre vulnérabilité, notre si belle authenticité. Et, mes amis, cela n’est pas une faiblesse comme certains  peuvent le penser, cela est un positionnement fort  qui ouvre les portes à de merveilleux possibles.

COMMENT FAIRE POUR SORTIR DES PRÉSUPPOSITIONS  ? 

Il s’agit de prendre conscience que nos suppositions sont des créations de notre pensée. Dès lors qu’une hypothèse devient une croyance (« Cet ami m’en veut »), nous élaborons un comportement de contraction (« Je ne l’aime plus » ou « Je dois le convaincre de m’aimer à nouveau »),  et du coup nous sommes stressés, déstabilisés,triste, dans le doute…la recherche, la perte d’énergie…

***FAITES TOUJOURS DE VOTRE MIEUX

« VOTRE « MIEUX » CHANGE D’INSTANT EN INSTANT. QUELLES QUE SOIENT LES CIRCONSTANCES, FAITES SIMPLEMENT DE VOTRE MIEUX AVEC COEUR et VOUS ÉVITEREZ DÉJA DE VOUS JUGER. »

Cet accord découle des trois premiers.

  • Quand nous nous surinvestissons, nous nous vidons de notre énergie et souvent nous agissons contre nous même. Inversement, quand nous en faisons moins, quand nous nous désinvestissons,  nous nous exposons à la frustration, à la culpabilité et au regret. Le but est de trouver, comme en MÉDITATION, LA VOIE DU MILIEU, le juste  équilibre, l’ÉQUANIMITÉ….

COMMENT FAIRE  AU MIEUX ?

Ce qui est juste pour soi ne dépend en aucun cas d’une norme. D’où l’importance de développer sa capacité à être à l’écoute de soi, de l’autre comme ce que nous installons en MÉDITANT.

Parce que, comme le dit Miguel Ruiz, certains jours, faire ce qu’il y a de mieux pour soi, c’est rester au lit. 

ET je rajouterai qu’ici,  nous devons être vigilant  à notre degré de perfectionnisme, d’exigence avec nous même.

Pour éviter ce travers, nous pouvons remplacer nos « Je dois faire ceci » par des « Je peux faire ceci ». Alors, nous devenons de nouveau responsable de nos objectifs à réaliser, sans nous juger, sans nous soucier du jugement et des attentes des autres ».

2018-04-28T15:31:53+00:00