COMMENT NOTRE RÉALITÉ EST-ELLE A L’IMAGE DE NOS PERCEPTIONS ? ATTENTION et INTENTION

EN PLEINE CONSCIENCE, JE SAIS QUE MA RÉALITÉ EST LE REFLET DE MES PERCEPTIONS

Mes perceptions sont  le reflet de mes limites . 

Je suis par nature un être limité, limité par mon corps, limité par mes 5 sens.

Je perçois le monde grâce à mes 5 sens. Quand je perçois, m’arrivent alors des informations qu’il me faut traiter. Et je fais bien plus que décoder les informations que je reçois, je les interprète. Je traduis l’information par rapport à ma culture, mes expériences, mes croyances, etc

INTERPRÉTATION

La façon que nous avons de nous percevoir et de percevoir le monde va donc conditionner notre réalité car nous interprétons. 

Par exemple : Si nous portons un jugement sur notre personne en disant  ” ce n’est pas moi de prendre la parole en public” , observons que c’est simplement une partie de nous qui s’exprime et qui nous limite parce qu’elle a cette croyance. Croyance installée en nous pour X raisons. Et si nous écoutons plus attentivement, à l’intérieur de nous, nous entendons peut-être une partie qui croit que cela peut être bénéfique, excitant, valorisant ou tout autre chose. Et c’est la partie que nous laissons vibrer le plus qui souvent impose naturellement sa loi : j’ai peur de parler en public donc je n’essaie même pas de prendre la parole. C’est la peur qui nous dirige..

ATTENTION

Notre réalité est aussi déterminée par ce sur quoi nous portons notre attention.

Sommes-nous  dans un ouverture attentive et réceptive à ce qui est, sans jugement, sans peur, sans doute ou bien  nous focalisons nous rapidement sur les évènements, sans prendre de recul, en étant agi par les émotions ?

Notre attention quand elle émane de notre source nous permet d’être dans l’accueil de ce qui est. Cela ne veut pas dire être d’accord ou pas avec  ce qui se passe. Cela veut dire observer ce qui est et accueillir ce qui se vit pour une de nos parts ou l’ensemble de nos parties à l’intérieur de nous. 

Avec la méditation, nous développons notre acuité à être au monde et nous sommes, du coup, plus à même d’élargir notre attention. Cela nour pemet de répondre à nos parts psycho-active en nous.  J’ écoute, et je reconnais qu’une part de moi à peur de prendre la parole en public. Et je ne me laisse pas envahir par la peur. Je porte mon attention sur ce qui la motive à avoir peur, je porte mon attention aussi sur la part en moi qui aimerait prendre la parole en public. Et je peux décider, de ma présence, de ma source, de mon observteur,  de prendre, quand même,  la parole en public pour montrer à ma part qui a peur qu’il n’y a aucun danger.

INTENTION

Qu’avons nous l’intention de voir ?

Nos perceptions vont aussi être modelées par nos attentes. Si par exemple nous nous attendons à trouver nos lunettes que nous avons perdues sur un des meubles chez nous, il nous faudra un moment pour nous apercevoir que nous les avions sur la tête.

Si un domaine ne fait pas parti de nos croyances, par exemple nous ne croyons pas à l’intuition alors toutes les informations concernant ce domaine ne pourront être disponibles pour nous.

Si mon intention est de ne pas avoir peur, alors je ne prendrai certainement jamais la parole en public. Si mon tintetion est d’accroîte mes expéreinces et de nourrir mon être alors, j’accompagne ma peur.

ATTENTION ET INTENTION

En fonction de la qualité de notre attention et de notre intention nous restreignons ou pas notre réalité. 

Plus nous agrandissons nos perceptions, plus nous sommes en conscience, plus nous gagnons en clarté et plus nous sommes alignés, prêt à être cette connexion, à être à cette loi d’attraction, à être à la vie, simplement.

L’attention, c’est  être présent à ce qui est, tel que cela est, sans juger.

C’est arrêter d’être hier, ou demain., c’est arrêtre d’être agi, sans le savoir. L’attention ouverte nous permet d’élargir notre degré de conscience, couplée avec notre intention elle sera une aide précieuse pour nous offrir le meilleur.

MÉDITER

En méditant nous élargissons notre champ de perceptions, car nous découvrons que ce qui  nous limite c’est notre ego : toutes ces parties égotiques qui ne sont pas au fait que nous sommes plus vaste que ce que nous croyons être.

DÉCIDER

C’est faire des choix. C’est accepter la responsabilité de nos actions et la qualité de nos expériences.  C’est dire non à certaines choses pour mieux  dire oui à ce qu’on a envie de vivre. Faisons- le en clarté. Si cela est confus pour nous, ne prenons aucune décision. Si nous avons déjà développer notre acuité, nous pouvons écouter notre intuition, nos ressentis et ils seront de bons conseils.

Passons à l’action, n’attendons pas que tout soit parfait pour nous lancer, c’est la mise en expérience qui crée le chemin. Il n’y aura jamais de moment parfait pour commencer, tout commence, toujours, ici et maintenant !

Nous dessinons notre réalité.

OBSTACLE

Souvent nous nous mettons seuls des bâtons dans les roues parce que nous ne sommes pas ouverts , réceptifs. Alors les obstacles peuvent nous indiquer nos résistances intérieures à vivre une réalité élargie. Ne nous décourageons pas, observons juste quelle part de nous peut émettre du doute qu fait que nous soyons au ralenti. Si une autre partie de nous croit fortement en notre projet, ne changeons pas nos choix, pour autant. Prenons le temps d’écouter nos voix intérieures avant de prendre une décision.

2018-04-28T14:25:13+00:00