COMMENT NE PLUS ÊTRE DANS L’ATTENTE ET VIVRE AU PRÉSENT

NOUS SOMMES TOUS CONDITIONNÉS A ATTENDRE QUELQUE CHOSE EN RETOUR DE NOS IMPLICATIONS 

La pleine conscience demande à ce que nous soyons dans le non-agir. Et cela ne veut pas dire ne rien faire, cela veut dire NE pas se stresser en attendant le résultat attendu.

C’est le pouvoir de l’accueil

Que cela soit pour la méditation ou tout autre réalisation d’objectifs, nous sommes souvent focalisés sur le résultat, parfois même nous voudrions que le résultat se fasse sentir avant même d’avoir commencer. Comme si il nous fallait une garantie que nos efforts soient  récompensés. En soi , ce n’est pas le fait d’avoir des objectifS  qui nous pose problème , c’est notre attachement au désir de réalisation. 

 Par exemple, nous pouvons être dans une nouvelle relation de couple et vouloir tout de suite savoir si nous allons  pouvoir construire une belle histoire dans la durée. Nous pouvons avoir pour objectif de développer un chiffre d’affaires et vouloir savoir en permanence si ce que nous faisons va le permettre. En soi cela peut se comprendre, mais bien souvent cette attitude nous éloigne de la réalisation de nos intentions.

POURQUOI L’ATTENTE NOUS ÉLOIGNE DE LA RÉALISATION DE NOS INTENTIONS ?

Cette posture  crée :

     UN STRESS à l’intérieur de nous, une de nos parts va se sentir sous pression. Elle va développer une volonté à toute épreuve sans souvent prendre en compte les retours d’informations que peuvent être les “ratés” . Les erreurs ne sont qu’un retour d’informations pour nous permettre de mieux nous  recentrer sur les actions à mener pour notre objectif. Nous pouvons , dans ce cas,  procéder à une espèce d’acharnement, tête baissée. Il est nécessaire de vivre le processus du pas à pas, dans une confiance sereine. Vivre pleinement ce qui est , être à l’écoute et prendre la mesure de ce que nous devrions réajuster. Cela permet de comprendre pour faire différemment et  être, ainsi, au bon endroit vers la réalisation de notre objectif.

     UNE FERMETURE, puisque que nos attentes ne nous permettent pas d’élargir notre champ de vision. Nous sommes  uniquement focalisé sur notre “obsession” = nos attentes et cela ne nous permet  pas de voir d’ éventuelles opportunités de faire autrement.

     UNE PEUR de ne pas y arriver qui provoque un décentrage. Et nous passons  ainsi une bonne partie de notre temps à nous faire des films sur un futur hypothétique : qu’est-ce qui va se passer s’y je n’y parviens pas..

     UNE PERTE D’ÉNERGIE puisque nous ne sommes  pas au présent. Nous ne goûtons ni le chemin, ni le plaisir de faire et d’être à ce que nous mettons  en oeuvre.

     UNE DÉCONCENTRATION puisque notre mental nous promène dans le passé : je n’ai pas acquis les compétences, je n’ai jamais rien réussi ou tout autre chose et dans le futur en projetant l’échec ou la croyance que notre réussite va nous porter préjudice.

      UNE DÉSILLUSION car si nous plaçons la barre haute alors nous sommes dans la résistance face à la réalité qui n’est jamais à l’image de ce que nous projettons de notre idéal. Nous laissons vivre en nous,  sans l’accompagner, cette partie qui veut maîtriser le réel et qui rapidement ne sera plus investi car elle se dira ” à quoi bon ? », je ne suis pas à la hauteru de mon idéal. Cette  part va se comparer, comparer ce qui est et ce qui devrait être et ainsi va se démobiliser.

L’OBJECTIF DE LA LIBÉRATION DES ATTENTES

Le sujet de la méditation est de dissoudre l’attachement à soi, l’attachement au résultat. Quelque soit l’objectif que vous vous êtes fixé : méditer, pratiquer un sport, améliorer vos relations, augmenter vos finances….il s’agit d’adopter une attitude sans saisie.

La méditation va vous permettre :

  •      de ne pas être pris dans les idées sur vous même
  •      de ne pas être pris dans les idées au sujet de la méditation
  •      de ne pas être pris dans les idées au sujet du résultat de la pratique

 Ce qui est surprenant, c’est tout ce que vous allez intégrer dans la pratique méditative va s’installer dans votre vie au quotidien. Ce que vous allez comprendre de vos attentes dans les domaines de votre vie où vous avez des objectifs.

COMMENT SE LIBÉRER DES ATTENTES ?

Focalisez vous sur votre souffle, soyez  juste dans le ressenti ainsi vous allez être plus à même de voir vos pensées revenir au galop, se raccrochant à une identité limitée, s’identifiant à une partie de vous.  Vous allez percevoir ( voir au travers)  que votre mental vous embarque, qu’il tente de se cristalliser sur  l’identité d’une de vos parties. Et vous allez aussi remarquer que ‘qui vous êtes” ” comment vous êtes ” changent.

Cette première qualité est désignée comme le non soi dans le but de lâcher les attentes d’être d’une manière particulière. 

Puis, prenez un temps pour observer ce que vous croyez sur le fait de méditer, observez si vous avez des projections du genre : “je serai fier de dire que je médite” ou “je serai gêné d’en parler”.  Constater si vous émettez des croyances, des doutes, des attentes ou tout autre chose sur le fait de méditer. Car il ne s’agit pas de méditer à partir de peur ou d’espoir.

Puis ensuite, considérez la partie de vous qui parle…quelle est la partie de vous qui exprime ses pensées ? Prêtez-y attention, sans jugement, puis revenez sur votre souffle. De cet espace de votre Self, il n’y a rien à attendre de la méditation, c’est juste un état d’être en présence à ce qui est.

Ainsi vous commencez à prendre du recul par rapport à toutes vos parties qui discourent à l’intérieur de vous et qui veulent réussir, qui se désolent, qui émettent des jugements…ou tout autre chose. Ne faites pas de votre méditation un objectif à atteindre, pas besoin non plus d’être solennellement sérieux. Rapellez-vous la notion ici est la non -attente, donc restez assis et observez ce qu’il se passe, détachez vous autant que possible du résultat. Laisser-aller, observer sans jugement, restez présent sereinement en restant ouvert et curieux à ce qui se présente.

 

Enfin lâchez  l’idée de ce que la méditation va vous apporter. Il n’y a rien à attendre, tout est déjà présent ici et maintenant, instant après instant. Être là, rester avec ce qui est ici est le seul chemin par lequel vous vous transformez.

Petite histoire tirée du zen

– ” Maitre, combien de temps est-ce qu’il va me falloir pour bien méditer, pour être au point ?

Le maître observe, un temps en silence et au bout de quelques minutes lui dit :

-” 5 ans !”

L’élève surpris par la durée  trouve que 5 ans c’est long. Gêné de cette pensée , il ose quand même poser la question qui le tiraille :

– “Et si je médite beaucoup plus et si je me m’efforce d’être vraiment à cette pratique, combien de temps cela me prendra -t- il , alors ? “

Le maître après un temps de silence lui répond tranquillement :

-” 10 ans !”

SANS ATTENTE, VOUS APPRÉCIEZ LA RÉALITÉ COMME ELLLE EST. 

Vous ne jugez plus si ce qui se présente est bon ou mauvais. Vous jaugez l’information et vous pouvez en tenir compte pour avancer vers votre objectif en faisant éventuellement différemment si cela vous est utile.

2018-04-28T14:50:23+00:00