COMMENT GOÛTER L’INSTANT PRÉSENT ?

LA PLEINE CONSCIENCE DES INSTANTS

Comment ne pas goûter l’instant présent ? C’est simple, laissez vous embarquer par votre mental ! Le propre de notre mental c’est de créer de la pensée liée au  passé et  au futur et souvent de ne pas être au présent !

 Au cours d’une journée, il est bien rare que nous soyons, pour la plupart d’entre nous, au présent. Notre mental produit plus de 60 000 pensées par jour. Nous faisons sans cesse, des aller-retour dans le passé et le futur soit nous :

  •      ressassons “le pourquoi du comment”
  •      regrettons ce qui s’est produit et  imaginons comment notre présent aurait  été différent si nous n’avions pas vécu ce que nous avons vécu
  •      ramenons du passé des émotions que nous laissons encore vivre au présent, alors que nous ne vivons plus la situation
  •     imaginons ce que pourrait être demain à partir de nos peurs, de nos doutes, de nos jugements et créons ainsi un futur hypothétique qui ne se passera jamais de la manière dont nous l’imaginons
  •     inventons des situations à partir de films mentaux sans vérifier la véracité de nos projections : ” il m’a dit ceci donc cela veut dire cela” ” elle se comporte ainsi donc j’en conclus que…” ” il est silencieux, il doit être préoccupé”, etc.

PASSEZ PAR NOTRE RESSENTI, NOUS PERMET D’ÊTRE AU PRÉSENT  !

“Être au présent “demande de reprendre la main sur notre mental et non  pas de le “faire taire”, ce que votre mental pense est précieux.

Pour cela, il va vous falloir prendre le temps d’observer, autrement dit : vous mettre en écoute active pour être présent à vos ressentis. Ce que vous ressentez vous indique ce qui n’est pas satisfait en vous.  Puis , écouter les pensées émises par votre mental vous oriente sur la manière de l’accompagner. Ne vous identifiez pas à vos pensées  parce que vous n’êtes pas votre mental. Une pensée est émise à partir d’une de vos parts égotiques et cette pensée ne représente pas votre ÊTRE !!

ÊTRE AU PRÉSENT, CELA S’ENTRAINE !

Être au présent est assez simple et cela demande, tout de même, de l’entraînement. Vous ne parviendrez pas à jouer du piano si vous ne pratiquez pas, ou bien ? Alors je vous invite, pour commencer, à prendre quelques 15 minutes par jour et cela peut se faire par séquence de 5 minutes pour revenir sur votre souffle afin de calmer la production de vos pensées. Vous pouvez décider  « être au présent «   lorsque vous effectuerez des tâches précises comme : vous brosser les dents, prendre une douche, marcher pour vous rendre quelque part.  Goûtez ce que vous ressentez, ce que vous voyez, sans émettre de jugement, tentez d’être juste dans votre ressenti. Vous êtes au monde essentiellement par vos 5 sens, à moins que vous n’ayez déjà développer votre intuition !

Si il y a production de pensées, remarquez juste que votre mental s’échappe et ramenez le gentiment à l’exercice.

ENTRAÎNEZ-VOUS A ÊTRE AU PRÉSENT SANS EN AVOIR L’AIR !

Voici UNE PETITE ASTUCE que j’aime proposer si vous avez des difficultés à vous imposer des temps de présence à vous même. Choisissez un petit objet que vous allez pouvoir mettre dans votre poche. Pour ma part, j’ai choisi un caillou.

Chaque fois que vous toucherez l’objet :

  •      Observez sans juger ce à quoi vous étiez en train de penser et laisser filer les pensées
  •      Ressentez ce que vous ressentez ici et maintenant, sans juger et laissez le ressenti se dissiper
  •      Prenez la mesure de votre environnement, percevez, voyez,, entendez  tout ce qui est présent autour de vous.
  •      Vous pouvez parsemer votre quotidien de post-it sur lesquels vous aurez noté le mot « PRÉSENCE », pour vous ramener ici et maintenant et vous extraire du mental.

Cet exercice vous permet  de vous entrainer facilement à être présent à ce qui est et à déjouer au fur et à mesure les stratégies de votre mental.

2018-04-28T14:47:02+00:00